Un plan de soutien pour et avec les Saint-Pierrais : agir sur plusieurs fronts


Publié le 19 novembre, 2020

Un plan de soutien pour et avec les Saint-Pierrais : agir sur plusieurs fronts

Commerces de proximité, entreprises, associations, écoles, étudiants, monde culturel, outre le Plan de Continuité d'Activité mis en place dans les services de la Ville, les élus et agents agissent sur plusieurs fronts dans le cadre d’un plan de soutien pour accompagner chacun pendant cette crise sanitaire. Explications.

L'annonce du reconfinement a accéléré la mise en place d'un plan de soutien à Saint-Pierre-lès-Elbeuf pour tous les acteurs de la vie locale. Des écoles, aux étudiants, en passant par les associations, commerces de proximité et entreprises, ou encore le monde culturel, les élus et les agents de la Ville étaient sur tous les fronts.

 

Maintien des services publics

Depuis le début de la crise, une des priorités de la Municipalité est d’assurer le maintien des services publics essentiels dans le respect des règles de confinement en vigueur et des gestes barrières. Le Plan de Continuité d'Activité a été activé en respectant l'obligation du télétravail pour les agents.

Excepté l'Espace culturel Philippe Torreton et le Cap jeunes, l'ensemble des services à la population a été maintenu avec des temps d'accueil pour le public sur rendez-vous afin de permettre la mise en place du télétravail dans les services, en moyenne 26 agents, et 15 ordinateurs ont été mis à disposition.

Les protocoles sanitaires indispensables sont assurés de façon quotidienne et la désinfection des locaux, notamment celle des écoles ou des structures de loisirs, est assurée plusieurs fois par jour par les 12 agents titulaires du service entretien et hygiène des locaux, les Agents spécialisés des écoles maternelles (ATSEM), et des renforts de l'association CURSUS. Les agents de la Ville font preuve d'une adaptation quotidienne afin d'assurer la continuité nécessaire d'un service public indispensable dans ces temps de crise, sans aide de l’Etat.

 

Dans les écoles

En concertation avec l'Inspection de l'Education Nationale, les équipes éducatives et le service éducation, les protocoles ont été adaptés et communiqués aux familles afin d'accueillir les enfants à la rentrée dans les meilleures conditions, avec notamment l'application du port du masque dès 6 ans. Afin d'aider les familles saint-pierraises dont les enfants sont à l'école élémentaire, les élus ont fait le choix de faire réaliser et commander des masques destinés aux enfants. Au total, ce sont 2 400 masques, soit 4 masques par enfant, qui ont été achetés par la Ville ou réalisés par le réseau des couturières solidaires. En effet, 17 couturières et assistantes maternelles de l'association Les Matern'ailes et du réseau solidaire de Saint-Pierre-lès-Elbeuf ont réalisé près de 1 200 masques selon les critères de la norme AFNOR. La Ville a acheté les fournitures pour 1 000 euros. Une première partie a été distribuée mardi à l’école J. Verne et la seconde le sera vendredi à l’école Camus. Les deux autres masques, lavables 100 fois, achetés par la Ville pour un montant de 3 430€ seront aussi distribués.

 

  • Pour les associations

Dès le 3 novembre, une réunion a été organisée en visioconférence où toutes les associations étaient conviées. Un recensement des besoins a été effectué par le service sport  et vie associative afin de les intégrer au fonds de soutien de 800 000€ mis en place par la Métropole Rouen Normandie pour les associations du territoire. Au total, 13 206 euros seront attribués en deux fois par la Métropole pour les associations saint-pierraises, somme qui pourrait être abondée par la Ville en fonction des besoins identifiés.  Au premier retour, des associations sont impactées en raison de la baisse des licences, adhésions, recettes de sponsoring et manifestations, poids du salariat… Des pistes sont envisagées avec une participation aux activités périscolaires et scolaires.

 Une attention particulière a été portée à la Communauté Emmaüs qui fait vivre plus d'une trentaine de compagnes, enfants, et compagnons. Du fait du confinement, l’établissement doit aujourd’hui rester fermé limitant son activité au dépannage ou au dépôt. Par conséquent, Emmaüs dispose de peu de recettes pour fonctionner. Un appel à la générosité a été lancé auprès de la population dès le 6 novembre. Les élus ont fait le choix d'attribuer une subvention de 3 000 euros et de mobiliser les grandes surfaces, les villes du territoire d'Elbeuf, le département de Seine-Maritime ou la Métropole Rouen Normandie qui a déjà créé un fonds de soutien de 200 000 euros aux associations de solidarité intercommunales, abondé par le groupe MatMut à hauteur de 50 000 euros, auquel la Communauté Emmaüs de Saint-Pierre-lès-Elbeuf devrait être éligible.

 

  • Pour les entreprises et les commerces de proximité

Nos commerçants de proximité sont très durement impactés par le confinement qui les a contraints à réduire ou stopper leur activité. Afin de les soutenir, la Ville a décliné un plan d'action pour favoriser l'achat local. Dès le passage en alerte maximale le 17 octobre, les élus étaient présents sur le terrain pour informer sur les arrêtés préfectoraux précisant les nouvelles mesures en vigueur. Une veille régulière est effectuée par les services et élus qui communiquent aux entrepreneurs les dispositifs d'accompagnement et notamment les informations concernant le Plan Local d’Urgence Solidaire de la Métropole (aide au loyer, télétravail…), des autres collectivités et de l’Etat.

Afin d'accompagner les commerçants et de favoriser l'achat local, les élus ont fait le choix de valoriser nos commerces de proximité par une campagne de soutien. «J'aime mes commerces, J'achète local », c'est le slogan qui a été choisi pour favoriser la consommation dans les commerces de proximité. A Saint-Pierre, près d'une quinzaine de commerçants restent ouverts et d’autres ont décidé de mettre en place la vente à emporter.

Listing des commerces ouverts sur le site de la ville, promotion de la vente à emporter (click & collect), reportages sur les réseaux sociaux et le panneau lumineux, mise en place d'une animation commerciale pour Noël avec une mise en musique de la rue de Louviers et du centre-ville en décembre. La solidarité avec les commerces de proximité est une réalité et nous invitons les Saint-Pierrais à consommer localement chez eux.

 

  • Pour les jeunes

Cette année, 30 jeunes pourront bénéficier du « Contrat Municipal Etudiant » (CME) contre 21 l’an passé avec une aide forfaitaire allant de 300 à 900 euros. Un effort particulier décidé par les élus pour accompagner les étudiants impactés par la crise. Ce dispositif s'adresse aux étudiants saint-pierrais, installés sur la commune depuis au moins un an, en formation « post bac » et âgés de 25 ans maximum. Il s’agit d’un contrat signé entre la ville et l’étudiant, engageant chacune des deux parties. L’étudiant s’engage à faire preuve d'assiduité dans ses études et à mener une action au sein d’un service de la ville à hauteur de 30 heures par an. En contrepartie, la Ville s’engage à verser une bourse à l'étudiant.

 

  • Pour le monde culturel

L'ensemble des spectacles du Festival Graine de public a dû être annulé. Les élus ont fait le choix de rémunérer les compagnies à hauteur du coût plateau demandé par les artistes, soit environ 70% du coût initial (12 500€). Une démarche qui s’inscrit dans la continuité de l’action de soutien aux artistes régionaux menées du 10 au 13 septembre dernier dans le cadre du Festival Solid’Art en Seine. Au total, ce sont 5 300€ qui ont été collectés lors du Festival dont 700€ attribués à la Compagnie des hirondelles et 4 600€ qui seront destinés à des projets culturels.

 

  • Solidarité

Depuis le 15 novembre, la Banque alimentaire située près de la salle des fêtes, rue aux Saulniers, est devenue le « Coup de pouce ». Ce nouveau lieu de solidarité et de citoyenneté accueille désormais les bénéficiaires dans un espace réaménagé, convivial et propice à l'échange.

La Municipalité tient à remercier Emmaüs pour son soutien et le prêt de meubles installés dans le lieu et Monsieur Saddeck Elmaoui, Directeur général du groupe SAFIA, pour la générosité de ses dons alimentaires et son nouveau coup de pouce !

 

  • La création d’une réserve communale

Face à cette nouvelle crise et à la mobilisation nécessaire, une réserve communale de sécurité civile sera mise en place.

La réserve communale de sécurité civile permet d'aider les agents municipaux en participant au soutien et à l'assistance des populations en cas de crise. Pour y participer, il n'y a pas de critère particulier de recrutement, de condition d'âge ou d'aptitude physique. L'engagement prend la forme d'un contrat conclu avec la Ville. Vous signez un contrat avec Mme la Maire pour une durée de 1 à 5 ans renouvelable.

Les activités du réserviste sont d'au maximum de 15 jours ouvrables par an, et pas plus de 24 heures par semaine. Les missions sont multiples et peuvent aller de la participation à l'alerte des populations ou à l'évacuation d'un quartier, de la collecte à des distributions ou encore au suivi des personnes vulnérables. Plusieurs citoyens le souhaitent et proposent leur aide.

S’ils sont intéressés par cette démarche, les Saint-Pierrais peuvent adresser leur candidature à

Mme la Maire à l'Hôtel de ville.

 

  • En chiffres :

2 400 masques offerts par la Ville pour les enfants des écoles élémentaires, 4 masques par enfants, pour un montant de 4 430€.

36 masques inclusifs offerts par la Métropole Rouen Normandie distribués aux agents du multi-accueil La Galipette, du centre de loisirs Les Lutins, des écoles maternelles et de la bibliothèque.

3 000€ de subvention attribuée par la Ville pour la communauté Emmaüs.

12 500€ attribués par la Ville pour la rémunération « coût plateau » des artistes dont les spectacles ont été annulés.

5 000€ destinés à sauvegarder le commerce local de proximité et organiser une opération commerciale.

13 206€ attribués par la Métropole pour accompagner les associations, somme qui sera abondée par la Ville selon les besoins.

30 jeunes bénéficieront d’un Contrat Municipal Etudiant avec une aide forfaitaire de 300€ à 900€.

 

La Ville de Saint-Pierre-lès-Elbeuf est volontariste et restera mobilisée auprès des habitants et des acteurs les plus touchés par la crise avec le souhait de rebondir dès le déconfinement.