Une convention avec AIPPAM pour la création d’un chantier d’insertion à vocation agricole


Publié le 17 décembre, 2021

Une convention avec AIPPAM pour la création  d’un chantier d’insertion à vocation agricole

Lors du Conseil Municipal du 16 décembre 2021, une convention entre la Ville de Saint-Pierre-lès-Elbeuf et l'organisme AIPPAM a été soumise au conseil municipal et approuvée. Objectifs : créer une dizaine d’emplois orientés vers les publics fragilisés, préserver et valoriser les terres agricoles saint-pierraises, favoriser l'Economie Sociale et Solidaire sur le territoire de la Métropole.

La protection de l’environnement et du cadre de vie ainsi que la transition écologique constituent des engagements forts de la Ville de Saint-Pierre-lès-Elbeuf formalisé par la labellisation air-climat-énergies 2 étoiles du programme territoire engagé transition écologique en novembre dernier. Forte de ces engagements, la Ville a tout naturellement souhaité soutenir le projet porté par AIPPAM (association d'insertion professionnelle par activités multiples) pour la création d’un chantier d’insertion à vocation agricole. Le but est de développer une activité agricole en assurant un accès à des légumes frais, et une commercialisation à des tarifs adaptés, tout en favorisant la professionnalisation et l’insertion. Pour cela, un bâtiment d’exploitation de 108 m² (vente, préparation, bureaux, stockage…) sera construit par AIPPAM et avec l’accord de la commune.

Saint-Pierre, une culture maraichère

Ancrée dans une tradition maraîchère, la Ville de Saint-Pierre-lès-Elbeuf porte une politique volontariste au travers d’actions de valorisation et de préservation du patrimoine agricole du territoire communal, notamment par la préemption de parcelles cultivables, par la promotion de l’agriculture de proximité, des circuits courts ou encore de l’agriculture biologique…

Pour développer son activité vertueuse à plus d’un titre, AIPPAM souhaite implanter son site regroupant la production de fruits et légumes, la vente et la transformation de petits fruits à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. L’association souhaite également pouvoir y mener des actions pédagogiques notamment à destination des plus jeunes.

 

Des engagements formalisés par une convention

Afin de formaliser l’engagement de chaque acteur du projet, une convention a été établie et sera signée pour une durée de 9 ans dans le courant du mois de janvier 2022.

La commune s’engage à mettre à disposition des parcelles agricoles propriétés de la ville pour une superficie totale de 6 141 m² et à accompagner AIPPAM, dans la limite de ses possibilités, pour la réalisation de son projet et de sa poursuite. A ce titre, conformément à ses engagements sociaux et environnementaux, la commune encourage les circuits courts, le partage de connaissances, les synergies, les mises en relation et les partenariats entre acteurs locaux… dont AIPPAM est partie intégrante.

AIPPAM s’engage à prendre part activement à l’action municipale en termes de :

  • valorisation du patrimoine agricole et naturel ;
  • approvisionnement ;
  • circuits courts ;
  • économie circulaire ;
  • développement des énergies renouvelables ;
  • consommation économe des ressources (récupération des eaux pluviales, recyclage, réduction et valorisation des déchets notamment organiques, …) ;

 

Un projet gagnant-gagnant

Ce projet a des objectifs divers, notamment en matières environnementale, sociale et économique :

  • proposer des emplois nouveaux sur le territoire ;
  • permettre l’insertion professionnelle des personnes, en assurant la remise au travail et un accompagnement social et professionnel afin de favoriser la professionnalisation et de trouver des solutions d’accès à l’emploi durable, luttant ainsi contre l’insécurité économique et sociale ;
  • proposer une offre de produits frais, diversifiés et de saison aux personnes, afin de répondre aux besoins toute l’année ;
  • créer du lien social et une appétence du public visé pour les produits frais et pour une consommation plus locale et durable ;
  • favoriser les partenaires locaux et les circuits courts, notamment avec les acteurs de l’ESS locaux et du Projet Alimentaire Territorial (PAT) de la Métropole Rouen Normandie, les habitants, les scolaires…

 

Des impacts positifs sont à prévoir :

  • au niveau économique, de par la création d’une nouvelle activité économique à part entière : création d’emplois (10 à 12 personnes seront engagées, pour l’équivalent de 7,45 ETP), apparition d’un nouvel opérateur économique qui va privilégier les acteurs économiques locaux, achats et ventes, amélioration du pouvoir d’achat grâce à des produits accessibles.
  • au niveau social : insertion d'un public fragilisé, lutte contre la précarité, luette contre l'isolement, renforcement de l'estime de soi, création de lien social notamment à travers diverses animations ou les circuits courts.
  • au niveau environnemental : respect et valorisation de l'environnement, production et vente de produits locaux et de saison, valorisation des déchets, bonne gestion des eaux, vente en circuits courts, agriculture raisonnée.

De plus, ce projet s’inscrit dans le Projet Alimentaire Territorial (PAT) mis en place par la Métropole Rouen Normandie visant à relocaliser l’alimentation sur son territoire.